Titre

Bonjour

    De formation scientifique et professeur des écoles en classe primaire depuis 24 ans, j’ai toujours aimé jouer aux jeux de société, surtout avec mes 3 enfants. Outre le plaisir de passer un moment agréable en famille, j’espérais secrètement leur apprendre quelque chose : le respect des règles, un peu de concentration, de connaissances, les aider à mémoriser ces fichues tables de multiplication, un peu d’orthographe, développer leur imagination…

Bien souvent, dans les rayons des grands magasins, je trouvais les jeux qui plaisaient à mes enfants mais, souvent, ceux-ci ne répondaient pas à mes attentes. Pourtant ces jeux, que j’estimais « intelligents » sans être ni trop pédagogiques ni ennuyeux, existaient ; j’en trouvais parfois dans les catalogues réservés aux écoles.

 Et puis, la vie a fait que je me suis intéressée à la maladie d’Alzheimer. Selon l’Inserm, 900 000 personnes sont atteintes de la maladie en France, 1.3 million en 2020, actuellement 35 millions dans le monde) et toujours pas de traitement réellement efficace.

Une seule solution : la prévention. Suivre une bonne hygiène de vie (une alimentation saine, un sommeil de qualité, une activité physique), éviter les facteurs de risque (dépression, hypertension artérielle, …), garder des relations sociales et avoir une activité mentale active ( cf : Etude PAQUID menée par le Pr J.F. Dartigues, Etude des 3 cités ou les travaux du Pr P. Robert du CHU de Nice…)

Les jeux ne sont donc pas une solution mais, simplement, un outil de prévention pour éviter le déclin cognitif, pour gagner du temps sur la maladie et retarder l’apparition des symptômes.

 L’idée d’aller dénicher moi-même ce que je cherchais directement chez les éditeurs, me trottait dans la tête. Jusqu’à ce que je décide de sauter le pas. Je mène donc, à présent, une « double vie » : ma classe, dans laquelle je vais toujours avec grand plaisir et l’entreprise. Plusieurs formations à la chambre de commerce m’ont donné les bases indispensables à la création d’une entreprise.

J’ai assisté à plusieurs salons du jeu afin de rencontrer les créateurs, les éditeurs et pouvoir manipuler les produits que je souhaiterais commercialiser.

Des centaines d’heures de travail, de recherche m’ont ainsi permis de sélectionner les jeux parmi les milliers de références existantes. Je les ai bien sûr tous essayés, mais j’ai aussi mis à contribution mon entourage, mes enfants, des élèves de primaire et de maternelle pour tester l’intérêt, la qualité, la solidité et la résistance aux manipulations.

 De nombreux jeux que je propose ont été primés (Concours Lépine, As d’or à Cannes, Flip …) ; ils sont, pour la plupart, fabriqués en France ou en Europe. Ce sont, dans tous les cas, des produits conformes aux normes européennes et internationales.

 Les jeux proviennent de 18 fournisseurs différents ; la priorité étant la qualité et l’originalité des jeux et non la facilité de mes achats.

Les prix pratiqués sont ceux conseillés par les fournisseurs. Il est hors de question de casser les prix, ni de vendre trop cher.

Pas besoin de mettre des fortunes pour obtenir un jeu intelligent et original. La gamme de prix démarre à 7 euros et 130 jeux coûtent moins de 25 euros.

 Pour faciliter les recherches, il me semblait important de pouvoir sélectionner un ou plusieurs critères de choix : par objectif (mémoriser, jouer avec les nombres, imaginer …), par âge ( 3-4 ans, 5-6 ans, … ) et par prix.

 Les objectifs de Remue Méninge sont donc :

-proposer aux enfants dès 3 ans, des situations d’apprentissages ludiques, leur permettre d’acquérir de nouvelles connaissances, de réinvestir des notions abordées en classe, de laisser libre cours à leur créativité 

-stimuler le cerveau des adultes et des séniors, améliorer les performances cognitives, solliciter les aptitudes mentales en s’amusant.